jeudi 3 octobre 2013

LE LIVRET MILITAIRE

Le livret militaire, qui existe dès le second Empire, est un document généalogique essentiel . Il restait en possession du conscrit une fois ses obligations militaire terminées, et peut donc encore figurer dans les papiers de famille si ses descendants l'ont conservé .


L'HISTOIRE DE LA CONSCRIPTION

Le livret militaire appelé aussi parfois livret individuel, apparaît sous Napoléon III . Il s'inscrit au cœur des dispositions législatives qui régissent les armées et est délivré à toute personne effectuant son service militaire . Il faut néanmoins savoir que la conscription, selon les périodes, pouvait concerner un nombre variable d'hommes . Voici en bref rappel des principales lois ......
  • La première conscription en 1798
Le 5 septembre 1798, la loi Jourdan institue la conscription . Le racolage n'est plus la base de recrutement, comme sous l'Ancien Régime . Les régiments ne portent plus des noms, notamment ceux de leurs colonels-propriétaire, mais des numéros . Le service militaire devient obligatoire pour tous : les plus jeunes doivent partir .
  • Le tirage au sort dès 1803
Le 28 décembre 1803, la loi dite du 8 Nivose an XI instaure la désignation des conscrits par tirage au sort . Ne partent que ceux qui tirent un mauvais numéro ; un "bon numéro" dispense du service . Après un bref intermède - la Charte de Louis XVIII abolit la conscription en 1814-, la loi Gouvion Saint Cyr va modifier quelque peu le système . Promulguée en 1818, elle stipule qu'un "fils de famille" ayant tiré un mauvais numéro peut s'offrir "un remplaçant". Certain fils du peuple, à l'issue de trois remplacements rémunérés par les fils des "bourgeois", se retrouvent ainsi à la tête d'un joli pécule permettant d'acheter une ferme . L'opération, avant 1889, leur coûte toutefois vingt et une années de service (trois fois sept ans). En 1887, le projet du général Boulanger, surnommée le général La Revanche depuis 1870, restera lettre morte : il envisageait de contraindre les curés au service, d'où le slogan anti-clérical de l'époque : "Les curés, sac à dos".
  • Le servie militaire pour tous
Le système du tirage au sort restera en vigueur jusqu'à la loi du 21 mars 1905 . Après quoi, le service militaire redevient l'affaire de tous . En 1945, il est transformé en service national, lequel sera supprimé en 2000 .


QUELS RENSEIGNEMENTS DONNE-T-IL ?


Le livret militaire contient nombre de renseignements . Certains relèvent de l'état civil, d'autres ne concernent que les états de service militaire . parmi tous ces éléments, la classe, le régiment, le bataillon, la compagnie, le numéro matricule sont particulièrement importants . Ils permettent ensuite au généalogiste d'effectuer des recherches plus fouillées dans les différents dépôts où sont conservées les archives militaires .
  • Des indications sur l'état civil
La couverture comprend toujours une date qui indique l'année où la personne a été "recrutée pour le service" . Suivent dans les premières pages intérieures les renseignements suivants :
  • le nom du conscrit et, en dessous, ses prénoms, son surnom, ses dates et lieu de naissance . S'il est marié, il y a de fortes chances pour que son lieu de naissance soit le même que celui de sa femme : avant 1914, on se marie dans un cercle géographique étroit, et rarement en dehors du département indiqué sur le livret militaire;
  • la profession
  • la filiation : fils de .....et de .....domiciliés à ......
  • la date de son mariage, s'il y a lieu . En ce cas, on peut lire marié le ......à ....., et "mariage contracté sous les drapeaux " .

  • Des indications sur la personne
Tout conscrit passait au préalable une visite médicale, à l'issue de laquelle on le déclarait "bon pour le service armé" . Cette mention figure sur le livret, accompagnée d'une série d'informations :
  • la taille et les "mesures de l'homme" : longueur du dos jusqu'à 33 cm de terre, grosseur sous les bras, longueur d'entrejambes, grosseur de ceinture, tour de tête, longueur du pied ;
  • l'équipement fourni : capote ou manteau, pantalon ou culotte, képi, shako ou casque, brodequins, bottes ou bottines, souliers ou guêtres;
  • les dates de vaccinations, par exemple contre la variole : plusieurs pages de couleurs vert-bleu concernant les revaccinations ;
  • le degré d'instruction et quelques mentions, comme par exemple "nageur ordinaire".

  • Des indications d'ordre militaire
Elles varient bien sûr selon les états de service et peuvent être extrêmement détaillées, précisant notamment :
  • des mentions telles que "instruction militaire commencée le ..., suffisante pour que l'homme soit mobilisable le ......Terminée le .....
  • des campagnes : Algérie, Maroc, Allemagne.....
  • des dates : "dans la réserve de l'armée active le ..."."Dans l'armée territoriale le......"."Libération définitive le ...." Le tout accompagné de quelques tampons : "bureau de recrutement", "commandant", " chef de corps"
  • Les blessures et actions d'éclat, les citations, les décorations ....
  • Les promotions : "élève caporal le ....., sergent le ....."
  • Les permissions, éventuellement pour aller se marier ;
  • Les effets éventuellement emportés par l'homme au moment de son renvoi dans ses foyers .











Généalogie : recherchez vos ancêtres, publiez votre généalogie, consultez l'état civil ... Trafic Booster Annuaire pro libarticom


http://Fun4Days.Com/?share=164403