jeudi 21 novembre 2013

LES MEDAILLES COMMEMORATIVES DE LA GRANDE GUERRE (2)

A côté des médailles commémoratives créées par l'Etat, d'autres existent, non officielles mais honorant aussi des combattants de la Première Guerre Mondiale .
A l'issue de la guerre de 1914-1918, l'Etat a crée diverses médailles commémoratives pour honorer les combattants n'ayant pu bénéficier d'une distinction individuelle . ces médailles, qui ont fait l'objet d'un décret de création, ont acquis un caractère officiel . Mais plusieurs villes qui avaient été le théâtre de combats sanglants ont voulu, à leur tour, honorer leurs combattants et ont lancé la fabrication de médailles commémoratives . Pour des raisons politiques, les parlements de l'époque ont toujours refusé ces décorations qui ne seront donc jamais officialisées par la République française .



LES DECORATIONS NON OFFICIELLES LES PLUS PRESTIGIEUSES



Parmi ces créations, 4 d'entre elles ont orné nombre de poitrine d'anciens poilus . Elles ont, toutes, fait l'objet d'un diplôme d'attribution, parfois richement coloré, que vous avez peut-être encore en votre possession mais, attention, vous ne trouverez pas trace de ces décorations dans les états de service de votre ancêtre auprès des autorités militaires .
La première et la plus légendaire est la Médaille de Verdun, créée par la ville, le 20 novembre 1916 . Les premières attributions ne concernaient que les militaires ayant participé aux opérations entre le 21 février et le 2 novembre 1916 . Par la suite, elle fut attribuée aussi aux combattants ayant séjourné dans ce secteur entre le 31 juillet 1914 et le 11 novembre 1918 .
Fondateur de l'Association des soldats de la Marne, le capitaine Chrissement créa le 21 août 1937 la Médaille de la Marne  (celle du début, en septembre 1914, et celle de la fin, en juillet et août 1918) .
C'est pour honorer les combattants français et américains ayant lutté en septembre 1918 sous les murs de la ville, que Saint-Mihiel créa le 15 février 1936 la Médaille de Saint-Mihiel .
La Médaille de la Somme fut, quant à elle, créée par l'association des anciens combattants "Ceux de la Somme", en commémoration des durs combats de la Somme, de juillet à novembre 1916 .



COMMENT LES RECONNAITRE ?



La médaille de Verdun

Est une médaille ronde en bronze, portant d'un côté la tête de la République casquée tenant à la main un sabre avec la légende "On ne passe pas", de l'autre façade de la citadelle, surmontée du nom Verdun, et la date 21 février 1916 . Elle est suspendue à un ruban rouge bordé de liserés tricolore .

La médaille de la Marne

Est une médaille ronde en bronze, avec sur une face l'effigie de Jeanne d'Arc sur un fond de drapeau alliés et l'inscription "La Marne", et sur l'autre le texte "1914 Soldat de la Marne" à l'intérieur d'une couronne mi-chêne, mi-laurier . Elle est suspendue à un ruban vert pâle avec 3 raies roses liserées de blanc, l'une au centre et les 2 autres sur les bords .

La médaille de Saint-Mihiel

Est une médaille ronde en bronze clair, avec  sur une face une femme drapée à l'antique tenant à la main la bannière américaine et désignant de l'autre, portant au-dessus l'inscription "St-Mihiel 1918" ; sur l'autre face un cartouche surmonté d'un bouclier, d'un casque et d'une palme avec l'inscription "12-13 septembre 1918" et le texte suivant en français et en anglais : "Les troupes américaines opérant victorieusement dans le secteur de St-Mihiel ont brisé la résistance ennemie et ont fait 13 300 prisonniers" . Elle est suspendue à un ruban à 3 raies égales, jaune, rouge, jaune .

La médaille de la Somme

Est une médaille ronde en bronze clair, gravée de 2 guerriers antiques équipés de javelots en position de combat, portant sur leurs boucliers, l'un un coq français, l'autre un lion anglais, surmontés d'une allégorie représentant la Somme, et à la base l'inscription "Batailles de la Somme-Juillet-Novembre MCMXVI" . Au revers l'inscription "Combattants de la Somme 1914-1918" . Cette décoration fut également attribuée aux militaires de la Seconde Guerre Mondiale retardant sur la Somme l'avance allemande de 1940, en y subissant de lourdes pertes . En 1981, le nombre de diplômes décernés était de 22 000 .

La médaille de haute Silésie

Créée le 22 septembre 1921, a été attribuée aux 12 000 soldats français stationnés en Silésie pendant la période du plébiscite, de 1920 à 1922 . Médaille ronde en bronze, ornée des armes de la Pologne avec l'inscription "Haute Silésie" au dos la mention "Commission interalliée de gouvernement et de plébiscite", elle est suspendue à un ruban en 3 parties, jaune au centre encadré de bleu turquoise .

La médaille de Rhénanie

Fut créée en 1925 par la Fédération des anciens combattants de la Rhénanie et de la Ruhr pour les militaires ayant servi au moins trois mois dans les troupes d'occupation . En bronze, portant sur une face une République couronnée de lauriers et, sur l'autre une citadelle dominant le Rhin avec l'inscription "Fédération des Anciens Combattants de la Rhénanie et de la Ruhr", son ruban est bleu marine, avec une raie blanche au centre, bordée de chaque côté de 2 raies blanches et rouges .



D'après un article de Jean-Pierre Mir



                             Bataillon de Verdun Officier français du 1 er bataillon du 137 e régiment d'infanterie




 
 
                                        Médaille de Verdun, Médaille de la Marne, Médaille de Saint-Mihiel
 
 
 
 
 
 


Généalogie : recherchez vos ancêtres, publiez votre généalogie, consultez l'état civil ... Trafic Booster Annuaire pro libarticom


http://Fun4Days.Com/?share=164403       htpp://www.unkube.com/zaza0408