mercredi 22 janvier 2014

LES ARBRES GENEALOGIQUES AU MOYEN ÂGE

La représentation d'une généalogie à travers le dessin d'un arbre est fort ancienne . On en trouve dès le Moyen Âge, mais le graphisme prend à cette époque une forme différente et plus logique que celle des arbres d'aujourd'hui : l'ancêtre le plus lointain est en bas, à la racine de l'arbre, et les descendants au bout des branches ....

La fin de l'Empire romain marque celle des généalogies écrites, où les membres d'une même "gens" se rattachent à un ancêtre fabuleux, héros réel ou demi-dieu mythique . Au bas Moyen Âge, on ne transcrit plus que les généalogies des rois, mais en tant que science dynastique ou diplomatique, pour mettre en valeur les alliances entre les familles régnantes


L'APPARITION DE L'ARBRE AU XIIe SIECLE 


La généalogie revient grâce à l'importance accordée aux saints et à la Bible, dans une société du Moyen Âge "chrétienne jusqu'à la moelle", pour reprendre une expression de l'historien Duby . 
Sa traduction à travers le dessin d'un arbre commence au XII e siècle et doit son essor aux multiples représentations de l'arbre de Jessé . Jessé, père du roi David, est en effet présenté dans de nombreux livres et vitraux comme un homme endormi, avec un arbre sortant de son coeur ou de son ventre ; celui-ci s'élève en portant dans ses branches les descendants de Jessé jusqu'au Christ . 
Cette image très populaire au Moyen Âge reprend la généalogie du Christ, telle qu'elle figure dans les Evangiles et l'associe à la prophétie d'Isaïe annonçant à Jessé la venue du Messie parmi sa descendance .Cette prophétie s'exprime symboliquement de façon végétale : "il sortira un rejeton de la tige de Jessé et une fleur naîtra de sa racine . Et l'esprit du Seigneur se reposera sur lui ...". L'utilisation graphique de l'arbre pour représenter la succession des générations se fait ainsi tout naturellement .
En parallèle, les généalogies des saints se multiplient dans les écrits hagiographiques dès le VIe siècle, et chaque famille notable aime se vanter d'en compter au moins un dans sa parentèle . D'abord présentée sous forme de texte simple, puis de cartouches enluminés empilés selon les générations, leur généalogie, puis progressivement celle de tous les grands de l'époque, va se faire sous forme d'arbre, à l'image de celle de Jessé . 



DES GENEALOGIES SURTOUT ROYALES 


Ces arbres généalogiques n'ont vocation ni à l'exhaustivité ni à la rigueur scientifique . Ils doivent surtout légitimer le pouvoir du souverain . Aussi n'est-il pas rare de voir l'arbre d'un roi se rattacher à celui de Jessé : l'ancêtre fondateur de la dynastie est dessiné dans la position de Jessé et le roi contemporain tout en haut de l'arbre, dans la position du Christ en gloire . Une façon symbolique de montrer que son pouvoir est de droit divin . Tous les ancêtres ou tous les parents ne sont pas non plus dessinés . On omet les rameaux les moins brillants, on accentue les branches les plus puissantes, soit pour mettre en valeur des cousinages soit pour appuyer des prétentions territoriales ou dynastiques ; ou encore pour stabiliser politiquement le royaume . 
Enfin, lorsqu'il est acquis que les trônes des pays d'Europe se transmettent par primogéniture, la représentation des lignages prend une importance diplomatique et historique encore plus importante . 


L'INTEGRATION DES ARMOIRIES AUX ARBRES 


Progressivement, la généalogie va s'étendre à des familles non régnantes . Le dessin de l'arbre va d'abord tenter de rattacher chaque famille à Charlemagne ou à un saint . Puis, progressivement, l'arbre va cesser de se lier des armoiries de chaque ancêtre ou parent cité, une façon de montrer visuellement et plus rapidement un réseau d'alliances et de cousinages plus directement contemporains . Le pli graphique est si bien pris qu'au XVIIe siècle, les termes d'armoiries, de nobiliaire ou de recueil généalogique passent souvent pour synonymes . 






                              Généalogie en forme d'arbre de Jessé, enluminure d'un manuscrit français au XVe siècle






Multiples représentations de l'arbre de Jessé (miniaturesdu XIII et XV e siècle et un vitrail de la cathédrale de Chartres)




Généalogie : recherchez vos ancêtres, publiez votre généalogie, consultez l'état civil ... Trafic Booster