mardi 24 juin 2014

DEFRICHEMENTS ET TYPES DE PROPRIETES DANS LA TOPONYMIE

Le Moyen Âge se caractérise entre autres par de vastes défrichements et par l'organisation du régime foncier des parcelles ainsi dégagées . La toponymie rend compte de cette évolution . 
Nombreux sont en effet les noms de lieux qui évoquent les défrichements et les caractéristiques des terres cultivées ainsi que le statut des différents territoires . Impossible d'en faire le tour ici, mais en voici quelques exemples . 



LES ESSARTS 


A partir de la seconde moitié du Xe siècle, l'essor démographique et le perfectionnement de l'outillage et des pratiques agricoles conduisent le mouvement de défrichement à s'intensifier . Les paysans, mais aussi beaucoup de moines, font reculer la forêt, alors très présente, en créant des clairières qui, en s'élargissant, se rejoignent et forment des grandes zones libres pour la culture ou l'élevage . Ces clairières et ces champs reçoivent des noms qui reflètent l'histoire de leur formation . Beaucoup de toponyme sont ainsi dérivés du mot "essart" qui veut dire "terre nouvellement défrichées", essarter signifiant défricher : Les Essarts, Esserts, Lessard, Leyssard, Essartiers, Esserteaux, Esserval, Dussard, Dessart, Malessard, Beaussard ...
A l'époque, le défrichement se fait surtout par écobuage : on commence par arracher les arbres, puis on met le feu, la cendre constituant un bon engrais . Beaucoup de toponymes évoquent ainsi les souches ou le feu . Impossible de tous les évoquer ici, mais on peut citer ceux qui dériven des termes brand (tison, brandon en germanique), ardre, ars, caustre, cobu, lasse, usclat...qui évoluent un défrichement par le feu, ou ceux formés à partir d'arrachard, artique, assi, cable, cerne, céze, darrigade, rabasse, saque, seyte ...qui font référence aux souches ou à l'action d'arracher ou de couper . Ces terres sont aussi fréquemment qualifiées de nouvelle : Bonne Nouvelle par exemple désigne une bonne terre défrichée récemment . Neuil a le même sens . 



LES TYPES DE CULTURES 


Une fois défrichées, les nouvelles terres sont en général cultivées ou mises en herbe pour l'élevage . Là encore, les toponymes reflètent leurs caractéristiques . Ils signalent, par exemple, les lieux clos, très nombreux à l'époque, car il faut non seulement marquer les limites de son domaine, mais aussi se protéger contre les vols et les animaux sauvages . Ainsi trouve-t-on des toponymes dérivés des mots assiège, bail, bailleul, barrail, mazière, pal, sauvain....qui désignent soit des palissades de bois, soit des haies vives, ou encore des murets de pierre . Berce, par exemple, qui veut dire "clôture de branches entremêlées" est à l'origine de Bercy ou de Lubersac, tandis que Saclay indique un lieu clos de palissades . Le champ en général, suivi d'un qualificatif, est aussi souvent présent : Beauchamp, Longchamp, Tochamp ...La champagne désigne ainsi une vaste étendue de champs, en fait une plainte . Les variantes sont nombreuses . Par exemple : le flamand feld (champ) qui a donné Schoenfeld (beau champ) ou Feldbach (ruisseau du champ) . le terme général terre donne des lieux-dits comme Terre-noire ..Ouche est plutôt utilisé en Normandie . Mêmes constructions avec le pré qui donne Pré-noir ...mais aussi couderc....Certains toponymes indiquent même le type de culture . Milly, par exemple, pour un endroit où le millet est abonde . Mêmes choses pour Figeac avec les figues et Cognac pour les coings . Le jardin et ses dérivés, mais aussi courtil sont à l'origine de nombreux toponymes . 



ALLEUX OU CENSIVES 



A l'époque féodale, la plupart des terres appartiennent aux seigneurs, qu'ils soient laïcs ou religieux . Les terres libres deviennent de plus en plus rares : ce sont les alleux . Les autres se répartissent en 2 grandes catégories / Celles dont les revenus reviennent directement au seigneur et qui constituent le domaine, et celles qui sont "loués à cens" les censives, qui sont soumises au cens, impôt qui symbolise le pouvoir du seigneur sur la parcelle . Les toponymes rendent compte de ces différents statuts à travers des lieux-dits dérivés des termes alleu ...Beaucoup d'autres noms de lieux dérivés des différents types de domaines . Les plus courants sont La Borde, La Borie....






Neuilly Saint Front et les Essarts le Roi deux exemples de toponymes issus du défrichement du passé








Généalogie : recherchez vos ancêtres, publiez votre généalogie, consultez l'état civil ... Trafic Booster